© Marie-France KALANTZIS

ou  l'Enseignement Conjoint des Langues Anciennes

 En 2010, aux Assises des Lettres de Toulouse, la Présidente de la CNARELA, Sylvie Pédroaréna, dresse les "Bilan et perspectives de l'ECLA".

Dans l'historique, elle fait référence à mon expérimentation, suivie par celle de Jean-Philippe Cerda et Marc Bubert qui adoptent l'appellation ECLA.

doc : Assises des Lettres de Toulouse

 « Ni méthode, ni remède miracle, l’enseignement conjoint des langues anciennes est une expérimentation devenue une démarche didactique, mise en œuvre en collège comme en lycée, depuis 1999, dans l’académie de Lille, et depuis 2004, dans l’académie de Toulouse. Elle est née d’une collaboration entre deux enseignants, M. Marc Bubert et M. Jean-Philippe Cerda. »

Cf le site Menapia (Académie de Lille):

espace ECLA

Hélios est un serveur éducatif pour les langues et cultures de l'Antiquité-coopération des académies de Grenoble et Toulouse et de l'Université de Louvain :

Helios

Une nouvelle initiative dans la région PACA

Lu dans l’AEF, une initiative forte dans l’académie d’Aix Marseille à propos de l’enseignement conjoint du latin et du grec.

 

À la rentrée 2017, l’académie d’Aix-Marseille étendra à 21 collèges et 3 lycées supplémentaires l'"enseignement conjoint de latin et de grec" (ECLA), déjà expérimenté tout au long de l’année 2016-2017 dans 22 collèges et 10 lycées. Au collège, ce nouveau dispositif repose sur une mutualisation des horaires réglementaires prévus en 5e, 4e et 3e et un lien étroit avec l’enseignement de français. Les bénéfices attendus sont une progression des effectifs dans ces disciplines, dès la classe de 5e, et de meilleurs résultats en français. Bernard Beignier, recteur d’Aix-Marseille, Alain Guerpillon, IA-IPR de lettres et Aline Simon, enseignante au collège de Gréasque (Bouches-du-Rhône) et pionnière dans la mise en œuvre de ce dispositif, livrent à AEF le premier bilan.

cf la rentrée 2016 avec le Recteur